La newsletter du salon

N°3 - JANVIER 2017

SOMMAIRE

————

Le billet de
Patrick Haas

Rédacteur en chef
de la newsletter d’AccesSecurity

La sécurité privée à l’heure de la maturité

————

Interview
de Jean-Pierre Tripet, président du SNES

« La population est demandeuse de davantage de sécurité privée »

————

Interview

de Claude Tarlet, président d’USP

« L’USP va soumettre ses propositions
aux candidats
à la présidentielle »

————

Interview

de Daniel Bontempo, major responsable
de l’Unité locale de police, chef de l’APREC

« Tous les types de délinquances sont dans le cyberespace »

————

Citations

« Ils ont dit »

Interview : Daniel Bontempo, major responsable de l’Unité locale de police, chef de l’APREC (Antenne promotion recrutement égalité des chances) pour la zone sud

« Tous les types de délinquances sont dans le cyberespace »

Quel est le rôle de l’APREC en matière de lutte contre les attaques des cybercriminels ?

Daniel Bontempo : Nous ne faisons pas à proprement parlé de la formation, mais nous menons auprès des publics des actions de sensibilisation aux risques liés à l’utilisation d’internet. Nous intervenons dans les établissements scolaires au niveau des lycées de même que dans les missions locales pour jeunes adultes dans l’optique d’une insertion professionnelle. En fait, avec nos mallettes pédagogiques, nous effectuons de la vulgarisation d’information en apprenant la prudence aux jeunes.

Sur les cinq départements du sud de la France dont j’ai la charge (04, 05, 13, 83, 84), nous faisons une dizaine d’interventions dans l’année.

 

Quel est votre analyse sur les évolutions de la cybercriminalité ?

Daniel Bontempo : Plus les technologies se développement, plus les cybercriminels se donnent les armes pour les détourner. Le « darknet », c’est-à-dire la partie immergée d’internet qui est notamment utilisée par les réseaux criminels, a pris une importance démesurée : il représente près de 90% des échanges totaux sur internet.

Aujourd’hui, tout le spectre de la délinquance peut se trouver dans le cyberespace : prostitution, trafic d’organes humains, de drogues ou d’armes, délits financiers, pédophilie. On peut même recruter des tueurs à gage sur le net !

Les préjudices sont de plus en plus importants, tant vis-à-vis des particuliers, des entreprises ou des états. Ces derniers se mobilisent avec énergie en produisant de nouveaux textes législatifs et en développant des équipes compétentes chargées de lutter contre la cybercriminalité.

 

Quel intérêt voyez-vous à participer au prochain salon AccesSecurity ?

Daniel Bontempo : Nous avons deux objectifs. Tout d’abord être présent pour rendre service aux diverses collectivités en les sensibilisant aux risques générés par internet. Il est important de leur faire passer certains messages. Ensuite avoir une vue globale sur l’offre existante en récoltant des informations et en nouant des contacts intéressants. C’est pourquoi les conférences organisées nous semblent d’un grand intérêt.  

SOMMAIRE

La newsletter du salon     AccesSecurity     est éditée par la Safim

Directrice de la publication : Catherine Casadei - Rédacteur en chef : Patrick Haas - En Toute Sécurité

Maquette : Littérale - patrick.febie@litterale.eu - Directrice des manifestations adjointe : Anna Gallone 04 91 76 90 83

Responsable communication : Anne Labasque 04 91 76 83 83

Site réalisé par                   - Tous droits réservés.

La newsletter du salon     AccesSecurity     est éditée par la Safim

Directrice de la publication : Catherine Casadei

Rédacteur en chef : Patrick Haas - En Toute Sécurité - Maquette : Littérale - patrick.febie@litterale.eu

Directrice des manifestations adjointe : Anna Gallone 04 91 76 90 83

Responsable communication : Anne Labasque 04 91 76 83 83

Site réalisé par                  - Tous droits réservés.